LE COULOIR DES PAS PERDUS

Seul en scène de et avec Laurence Moletta
Equipe du spectacle: Laurence MOLETTA Chant – Lutherie numérique Stéphane BROC Vidéaste Benjamin DELLICOUR Régisseur sons et lumières
La naissance, le mystère originel du passage à la vie. À partir de témoignages, d’anecdotes de naissance, ré-écrites et fictionnalisées par Stéphane Oertli.
Laurence Moletta, accompagnée de ses curieux instruments raconte la naissance de celui qui a hâte d’aspirer goulûment l’air nouveau; ou le récit de cette mère percutée par les douleurs comme par des tirs de roquettes. Dans ce spectacle entre «spoken word», chanson et musique, Laurence Moletta nous transporte dans un monde étrange et poétique, dans lequel tout le monde a un moment séjourné.
Sur scène la chanteuse utilise un dispositif de capteurs de mouvements sous la forme de deux gants qui pilotent à distance son ordinateur.
Le dispositif de Laurence Moletta est né d’une idée et non d’une illustration technique : c’est un instrument de composition en temps réel élaboré autour de gestes instrumentaux et conçu pour augmenter la voix et non la remplacer.
La démarche de cette artiste n’était pas de créer une interface homme-machine générique mais un instrument organique liant gestuelle, chorégraphie et production vocale. La technique est chez elle au service de l’émotion.
Les gants interactifs dans ses spectacles sont perceptibles par le public, le rapport de cause à effet entre les gestes et le son est lisible. Au-delà néanmoins, ce rapport évident s’oublie et n’empiète pas sur l’interprétation, sur les émotions qui se dégagent de ses compositions, sur la narration de ses spectacles. Maîtrisées et mûries, les techniques d’interactivité se fondent dans l’écriture poétique.

Production: CRINOLINE Asbl, en coproduction avec: Art&vie; La Fabrique de Théâtre et la Province du Hainaut; Pépinières Européennes Jeunes Artistes; La Fédération Wallonie-Bruxelles section arts numériques.